rcpburundi.org

Par la probité et le civisme battissons un Burundi meilleur

Accueil > burundi > Campagne de recrutement forcé des jeunes à Cankuzo

Campagne de recrutement forcé des jeunes à Cankuzo

mercredi 9 mai 2018, par webmaster

Campagne de recrutement forcé des jeunes issus des associations et coopératives à adhérer arbitrairement au sein de la ligue des jeunes du CNDD-FDD « imbonerakure »en province Cankuzo.
Il y a deux semaines une réunion des associations des coiffeurs, des taxis moto, des taxis vélo, des jeunes réunies dans des mouvements coopératifs a été convoquée par le président communale de la ligue des jeunes imbonerakure à Cankuzo, Janvier Ntaherezo accompagné par son vice Benjamin Doma.
Cette réunion a eu lieu dans la nouvelle permanence du parti CNDD-FDD en cours de construction en commune Cankuzo. Cette réunion avait comme objectif de sauvegarder la sécurité, et de les mobiliser dans l’achat des chapeaux et T- shirt des imbonerakure.
Pour la sécurité on leurs a annoncé que désormais il y aura des rondes nocturnes à tour de rôle. Ces jeunes membres ou pas de la jeunesse imbonerakure devront tous se relayer et aucune absence ne sera pas tolérée. Ceux qui s’absenteront deux fois successives dans ces rondes nocturnes ou dans une autre activité seront sévèrement punis, selon ce président de la ligue des jeunes à Cankuzo .Pour lui, ceux qui participeront dans ces rondes nocturnes devront traquer tous suspects sans distinction aucune quel que soit l’amitié ou la parenté qui les unissent. Des jargons ont été utilisé tels que « IKIJAMA CICA AKAZI »c’est à dire trop de familiarité engendre le mépris.
Cette réunion n’a pas tardé à produire ces effets car le 02 mai 2018 une course matinale a été organisée dans les rues de la ville de Cankuzo pour intimider la population à vote oui pour le prochain référendum.
Signalons que des cas isolés d’arrestations arbitraires par ces jeunes s’observent ici et là dans la ville de Cankuzo, mais la population a peur de porter plainte de peur d’être emprisonné ou même tuer.
Signalons également que des cas d’extorsion des commerçants sont observés de nos jours. Certains commerçants disent qu’ils risquent de fermer leurs boutiques et magasins suites aux dettes et contributions forcées dues à l’activité de ces jeunes soutenus par les pouvoirs publics tels que le gouverneur de la province Cankuzo Désire Njiji.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.